top of page
Search
  • katie7190

Martin Luther King Jr.

Aujourd’hui 16 janvier 2023, nous célébrons l’impact et la vie d’un individu dont le courage et l’ardeur a su marquer l’histoire et les mœurs d’un monde souvent méfiant, divisé et injuste. Né en Géorgie le 15 janvier 1929, Martin Luther King deviendra le porte-parole du mouvement de désobéissance civile aux États-Unis au cours des mouvements des droits civiques des années 60. Entouré d’une génération éprise par le vent du changement, il fut un

excellent orateur, et usa de son talent pour convaincre une part du peuple américain de son message. Dans la foulée de la Seconde Guerre mondiale et du mouvement général de décolonisation dans le monde, le message de Martin Luther King résonna partout où il allait, jusqu’au point d’attirer des foules de tailles remarquables. Il a su éveiller les consciences, et ce, de manière pacifique, malgré le racisme violent et l’ignorance prévalente à l’époque. Pasteur, Martin Luther King nous est apparu comme leader lors du Boycottage des bus de Montgomery et dans la foulée de l’arrêt de Rosa Parks, qui refusa de donner son siège à un passager blanc. Dans la décennie et les années qui suivent, Martin Luther King deviendra l’un des visages les plus reconnus des mouvements des droits civiques et son approche de désobéissance pacifique a eu un apport considérable au succès de son mouvement. Arrêté et emprisonné pour avoir manifesté contre la ségrégation raciale en avril 1963, de sa cellule à Birmingham, Martin Luther King écrivit dans une lettre :

One may well ask, “How can you advocate breaking some laws and obeying others?” The answer is found in the fact that there are two types of laws: There are just laws and there are unjust laws. I would be the first to advocate obeying just laws. One has not only a legal but a moral responsibility to obey just laws. Conversely, one has a moral responsibility to disobey unjust laws.

La réflexion de notre cabinet sur la vie et l'héritage de Martin Luther King Jr nous amène à nous interroger sur notre propre situation et sur la manière dont nous pourrions reproduire l'esprit de Martin Luther King dans la pratique quotidienne du droit. Si cette phrase nous semble claire et convaincante au vu de la longue lutte de Martin Luther King et de ses contemporains, elle suscite également une réflexion quant à l'impact de l'exclusion historique des minorités sur le développement et l'interprétation de la loi. Cette exclusion s'est souvent appuyée sur la loi pour se concrétiser, et la loi a servi de bouclier à ceux qui l'ont promulguée. Par ailleurs, l'ensemble de la lettre est un excellent compte rendu des motifs qui sous-tendent la stratégie de désobéissance civile de Martin Luther King Jr.

Martin n’a pas vécu assez longtemps pour voir son rêve se réaliser. Il fut tristement assassiné le 4 avril 1968, lors d’un discours au Tennessee. Quelques jours après sa mort, le Congrès américain adopte le Civil Right Act of 1968 dont l’impact fut considérable dans la lutte contre la ségrégation raciale aux États-Unis. Certes, nous ne sommes toujours pas au monde décrit par Martin Luther King dans son discours « I have a dream », toutefois d’énormes progrès ont eu lieu, partout, dans la protection des droits des minorités. Malgré la fin abrupte de son illustre parcours, sa mort ne fit pas sa fin, et son rêve persévère dans la réalité de tous les jours.

Malgré notre penchant pour la paix, ordre et bon gouvernement, il importe d’émuler King et son approche critique qui nous porte à apporter un second regard au cadre juridique dans lequel nous existons et travaillons, et la responsabilité morale que nous nous accordons dans la pratique du droit. N’oublions surtout pas l’énorme courage dont a fait preuve Martin Luther King dans cette lutte acharnée. Dans ma jeune carrière, un des premiers conseils qu’on m’a donnés était « lorsqu’on prend une position qui ne fait pas l’unanimité et qu’on y tient, il ne faut pas se laisser faire et se défendre ». En regardant l’héritage laissé par Martin Luther King, je comprends tout à fait le sens de cette expression.


- Babacar Faye

22 views0 comments

Recent Posts

See All
bottom of page